L’onglet spécial (dé)confinement :

Cette page succède à la page « spécial confinement » qui vous accompagnait depuis la mi-mars.
Vous y trouverez les dernières informations et conseils en provenance du Corers Sud et de la Fédération.
Afin que vous puissiez continuer à pratiquer une activité sportive, vous pourrez aussi accéder directement à la chaîne Youtube de la fédération qui propose de nombreuses vidéos pour l’entretien du corps et de l’esprit.
Respectez les consignes, protégez vous.

Sport, ce qui est autorisé depuis le 11mai  :

Une lueur d’espoir pour les Français qui commencent à avoir des fourmis dans les jambes et des insomnies. A partir du 11 mai, “il sera possible, les beaux jours aidant, de pratiquer une activité sportive individuelle en plein air en dépassant évidemment la barrière actuelle du kilomètre et en respectant les règles de distanciation physiques”, a annoncé le premier ministre Edouard Philippe en présentant le plan de déconfinement du gouvernement à l’Assemblée nationale mardi 28 avril. Toutefois, de nombreuses restrictions perdureront.
Le point sur les règles à suivre pour faire du sport après le 11 mai :
“Il ne sera possible de pratiquer du sport ni dans des lieux couverts, ni des sports collectifs, ni des sports de contact”, a précisé Edouard Philippe. En effet, les salles de sport (fitness, crossfit, escalade, gymnases, piscines…) devraient rester fermées au moins jusqu’au 2 juin, date à laquelle seront annoncées de nouvelles mesures en fonction de l’évolution de l’épidémie, territoire par territoire.
“Le sport est un enjeu de santé publique mais dans cette période particulière, je souhaite que la pratique reprenne de manière progressive pour limiter les risques de contamination, a quant à elle déclaré la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, sur Twitter. La reprise progressive des activités en salle des sports de contact et des sports collectifs ne sera envisagée que dans un deuxième temps, en fonction de l’évolution de la pandémie”, a-t-elle précisé, également sur le réseau social.
Concrètement, à partir du 11 mai, vous pourrez donc pratiquer quelques sports seulement en dehors de chez vous. Parmi eux, la course à pied. S’il était déjà autorisé pendant le confinement, il était interdit de courir plus d’une heure et dans un rayon de plus d’un kilomètre de son domicile. Qui plus est, le joggeur devait courir muni de son attestation de déplacement. Ces limitations disparaîtront donc le 11 mai. Toutefois, la pratique devra rester individuelle et une distance de sécurité minimale devra être respectée entre les joggueurs. De même, vous pourrez marcher ou faire des randonnées. Rappelons toutefois que la réouverture des parcs et des jardins se fera en fonction de la couleur des zones (les départements peu touchés par le coronavirus seront classés vert et les autres rouge).
Concernant la randonnée, rappelons que les déplacements seront permis dans une limite de 100 km de votre domicile. “Il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation, sauf pour les déplacements à plus de 100 kilomètres du domicile qui ne seront possibles que pour motif impérieux, familial ou professionnel », a ainsi déclaré Edouard Philippe. “Pas d’accès aux Alpes pour les Parisiens dès le 11 mai, ni à Chamonix pour les Lyonnais donc, mais un accès à la montagne assuré a minima pour les habitants des régions montagneuses”, commente Montagnes-Magazine. 
Alors que la pratique du vélo était seulement autorisée pour se rendre au travail, vous aurez le droit d’en faire pour votre loisir à partir du 11 mai. Mais là encore, il vous faudra être seul. Vous pourrez également jouer au tennis “en respectant les gestes barrière”, a indiqué le président de la Fédération française de tennis, Bernard Giudicelli, après le discours d’Edouard Philippe. Une distance de plusieurs mètres devra donc être respectée entre les joueurs, qui ne pourront pas être plus de deux. Un guide technique, juridique et sanitaire, devrait paraître le 4 mai, a précisé le président de la FTT.
Les conseils déconfinement de notre médecin fédéral Michel Trégaro :

Ouf ! Enfin le 11 mai est arrivé. Cette date marque comme un nouveau départ, mais toujours avec cette crainte de l’arrivée d’une deuxième vague. Heureux mais prudents sommes-nous !!!
Pendant cette épidémie, il y a beaucoup de choses qui ont bougé dans notre tête alors que dans la réalité, nous étions à l’arrêt.

 

DÉCONFINEMENT : HEUREUX MAIS PRUDENTS
Peut-on dire qu’hier nous étions invincibles et vivants, tandis qu’aujourd’hui nous sommes en sursis et en prenons conscience ? C’est une leçon d’humilité, au sens où nous prenons une leçon de doute, de remise en cause.
Pour réussir notre déconfinement, restons humbles, doutons des certitudes, faisons preuve d’empathie, de solidarité, prenons soin de nous et des autres.
Pendant cette crise, on a beaucoup entendu parler de notre catégorie d’âge :  les vieux, les anciens, les seniors, nos aînés… qu’il fallait nous protéger à cause de notre vulnérabilité.
Pour l’heure, sous notre responsabilité continuons notre pratique d’activité physique en individuel (ce qui ne signifie pas « en solitaire », mais non organisée par un club et ne faisant pas l’objet d’un encadrement) afin de garder la forme pour mieux repartir pour la prochaine saison.
Inutile de vous rappeler que la pratique d’une activité physique :
– améliore la qualité de vie,
– retarde l’apparition de la dépendance,
– renforce les défenses immunitaires (sujet d’actualité),
– prolonge l’espérance de vie.
Cette pratique doit être régulière, progressive, sécurisée (en suivant les recommandations, notamment en termes de distanciation – voir les guides élaborés par le ministère des Sports) et adaptée, sans oublier l’échauffement, le retour au calme, l’hydratation, l’hygiène de vie et bien sûr, les mesures barrière et le port de masque
Dr. Michel Trégaro, médecin fédéral
Décision importante :
Les formations, si les conditions sanitaires nous le permettent, ont été reportées à partir de Septembre 2020 comme annoncé précédemment.
Cependant, toujours en fonction des conditions sanitaires et des demandes de stagiaires, Yves Canale, auquel j’ai immédiatement donné mon accord, va mettre en place des séjours en chambres individuelles pour l’ensemble des participants pour les stages prévus tout au long du mois.
Cette décision sécurise mieux les futurs participants mais se traduit par un surcoût de 20€ par journée de stage qui vont être immédiatement reportés sur les programmes ainsi que les réservations nécessaires.
Nous devons avant tout offrir un maximum de sécurité aux participants et Instructeurs et nous vérifierons à ce que les recommandations sanitaires du moment soient bien respectées par les sites de stages.

 

Reports, mises en supens et annulations des stages organisés par le Corers Sud :
Voici les dernière décisions prises,
4 stages ont été annulés où vont l’être faute de participants :
MC2 act gym tonic de mai
MC2 Modern danse collective de mai
MC3 Tir à l’arc de sept
M2 activités dansées de sept.

6 Stages sont reportés
AS BOULES de mars reporté en sept Roquebrune
AS Balade de mars reporté en sept Roquebrune
FCB de mars reporté en sept à Roquebrune
M1 d’avril reporté en octobre à Carqueiranne
Activité mémoire d’avril reporté en novembre à Carry
Marche Nordique de mai reporté à une date à fixer.

1 stage  est en suspens
M2 randonnée pédestre de mars aux issambres en suspens.

 

Prévisions d’assemblées générales :

L’assemblée générale de la FFRS se déroulera le 26 juin 2020,  elle aura lieu sous la forme d’une télé assemblée générale, bientôt plus d’informations.

L’assemblée générale du Corers Sud PACA a été reportée au 18 septembre 2020 dans la région marseillaise.
Pour que cette AG se rattache bien à notre saison 2019/2020 l’approbation des décisions prises à l’unanimité lors de la réunion du Comité Directeur restreint du 10 Février 2020 à Marseille permettront de considérer celles-ci comme s’appliquant à la saison 2020/2021 débutant le 1er Septembre 2020.
Les décisions prises à l’unanimité furent :
-Accord pour la création du poste de Conseiller Technique de la Région Provence Alpes Côte d’Azur,
-Participation par le CORERS SUD PACA au financement de ses salaires et charges pour 8000 € plus les éventuelles subventions obtenues par le CORERS SUD PACA pour cet emploi, la FFRS assurant la pérennité de l’emploi et complétant ce total afin de couvrir l’ensemble des frais liés à cette fonction, salaire et charges sociales plus les frais de fonctionnement.
-Création d’une cotisation CORERS à hauteur de 1 € par adhérent. Cette cotisation sera perçue auprès de chaque adhérent avec la part Fédérale de 20 € et la part CODERS (variable) lors de la prise de licence.
Le reversement au CORERS SUD PACA sera effectué automatiquement par l’organisme gérant les licences.
-Frais de déplacement des Instructeurs maintenus à 0.34 €/km pour la totalité des km parcourus sans la décote au-delà des 200 km.
 

Tous à vos masques :

Le déconfinement vient de démarrer, voici un tutoriel bien pratique pour fabriquer vos masques selon la norme AFNOR.

Accédez à la chaine Youtube de la FFRS :

Ce lien vous donne accès à la chaîne « Youtube » de la FFRS sur laquelle vous trouverez de nombreuses vidéos pour maintenir en forme à la fois votre corps et votre esprit et vous distraire :